Et je suis resté debout


​Teaser «Et je suis resté debout»
https://vimeo.com/190983503?ref=fb-share&1

Joë Bousquet, jeune lieutenant courageux, est blessé aux vertèbres le 27 mai 1918, sur le plateau de Vailly. Il restera alité toute sa vie à Carcassonne, au 53 rue de Verdun, dans une chambre dont les volets sont fermés en permanence. Suivre le chemin et le récit de Joë Bousquet, c’est questionner le courage des combattants engagés dans la première guerre mondiale, les conditions de vie des soldats, la douleur physique, la souffrance, le handicap qui pousse à l’immobilité. Et de cette immobilité douloureuse nait la résilience et l’écriture. Durant 32 ans, il se consacrera à l’art d’écrire. Lettres, romans, nouvelles, journaux, poésies, Joë Bousquet ne cessera d’écrire.

Jouer Bousquet, c’est chercher à donner du corps à cette parole poétique. Je souhaite axer « Et je suis resté debout » vers un récit quotidien et concret du soldat/poète dans l’intimité de cette chambre aux volets clos, et laisser aller la poésie entre espace concret
et espace mental, assiette de vermicelles, bouquets d’oeillets et rêveries érotiques, récit de guerre et correspondances amoureuses. Traduire le combat quotidien d'un homme face aux forces dévastatrices de l'esprit, face à soi-même et aux regards des autres.
Un homme blessé dont l'esprit reste combatif, libre, créatif, lucide et debout.


Transmettre la lumière, la puissance littéraire, la force d’amour et de vie qui se dégage de l’oeuvre de Bousquet.

Laurent Soffiati


« La vie est toute dans chaque individu comme l’Océan dans une vague » J.B


Conception et mise en scène : Laurent Soffiati
avec Michèle Gary et Laurent Soffiati
contact:

laurentsoffiati@gmail.com
06.63.02.46.07